Ce soir je voulais partager avec vous une coutume du Pays Toraja que je trouve très belle et pleine de poésie....

4-sources-dinspiration-pour-trouver-des-sujets-darticles-de-blog

 

"Les Torajas sont un groupe ethnique indigène d'une région montagneuse sur l'île de Sulawesi. Leur population s'élève à 650000 personnes, dont 450000 vivent toujours dans le "Tana Toraja" ("le pays des Torajas"). 
La plus grande partie de la population est chrétienne, le reste étant musulman ou animiste.
Le peuple Toraja est connu pour ses nombreux rites funéraires impressionnants, étonnants, hors du commun, complexes, fascinants et uniques au monde.
Leurs rites funéraires sont extrêmement importants, ce sont d'importants événements sociaux, de véritables "fêtes" qui durent plusieurs jours et auxquels assistent en général des centaines de personnes.

Ici, il s'agit du site de Kambira et de ses tombeaux pour les bébés.
Au pays Toraja, on appelle bébés les enfants qui n’ont pas encore de dents.
Le peuple Toraja a pour coutume "d'enterrer" les bébés décédés dans le tronc des hévéas, des arbres à caoutchouc dont la sève blanche fait penser à du lait maternel.
En cas de décès accidentel ou de maladie, le corps du petit ange est enveloppé dans de la fibre d’ananas et déposé dans le tronc creusé de l'arbre.
Il est déposé debout pour continuer à grandir avec l'arbre.
Le trou est ensuite rebouché par un morceau d’écorce de palmier qui est fixé au tronc par des chevilles en bois.
Le père se charge d'installer le bébé dans le tronc de l'arbre car la mère n'a plus de contact avec ce bébé perdu afin de pouvoir se tourner vers l'espoir d'un nouveau bébé.
L'arbre s'occupe désormais du bébé, le nourrissant avec sa sève et l'aidant à grandir pour qu'il atteigne le ciel.
Cette coutume ne se fait plus que dans des villages très reculés, encore profondément animistes."

http://www.colormeblind.fr/